Blog Saveurs et Harmonie
Rechercher   Retour aux billets

Voyage au Japon : Autour des thés du Japon

Voyage au Japon : Autour des thés du Japon Entre 1185 et 1333, se met en place un régime de guerriers, avec le titre de "Shogun" pour celui qui dirige l'archipel. L'empereur est cantonné par cette noblesse d'épée à un rôle secondaire.
La "voie des guerriers" (bushido) rétablit les relations avec la Chine et permet l'initiation à la deuxième école du thé, celle des Song, la "mousse de jade" avec de la poudre de thé vert battue dans l'eau chaude, base de la cérémonie du thé au Japon encore actuellement.
Le moine Esai ramène le bouddhisme zen et le diffuse dans toute la société en même temps, qu'il plante des théiers dans l'ile de Kushu, à Hirado, et près de Kyoto, à Uji, district encore réputé pour produire le meilleur thé du monde.
Constamment confrontée à la mort, la "voie du guerrier" rend chaque instant essentiel : avant chaque bataille, les samouraïs se réunissent pour une dernière cérémonie de thé dont le moindre geste est conçu comme un art, pour lequel tout ce qui n'est pas juste est superflu.
En signe de paix, ils doivent laisser à l'entrée leur sabre et leur épée; en signe d'humilité, ils sont obligés de courber l'échine pour entrer dans le pavillon de thé par une porte basse dont l'usage est resté.
Rédigé le  26 mars 2017 10:38 dans Causeries/Dégustations  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site