Err

L'usage du thé - Lucie Azema

25,00 EUR
En Stock
Ajouter au Panier
L'usage du thé - Lucie Azema

Jean Chardin

Editions L’inventaire, 2002


" ... Je dirai d'abordque les peuples de l'Asie mangent beaucoup moins que ceux de l'Europe nous sommes des loups, et des bestes carnacieres en leur comparaison, je n'en attribue pas la cause entièrement a leur sobriété en prenant ce terme pour la vertu qui dompte la gourmandise, les raisons en sont plus corporelles, ils habitent des climats plus chauds que les nostres, et un pays moins abondant.Ils ne s'excitent point l’appétit par ces exercices du corps qui nous occupent si fort, la promenade, la danse, le jeu. Ils sont sédentaires comme des reclus en comparaison de nous... " En 1680, rentrant d'un séjour de neuf ans en Orient, le célèbre voyageur Jean Chardin entreprend de répondre aux nombreuses questions posées par un certain Esprit Cabart de Villarmont sur les mœurs aux" Indes orientales ". D'une étonnante variété, ces questions témoignent tout à la fois des préjugés et de la curiosité des élites marchandes en France, contraintes, depuis la création par Colbert de la Compagnie des Indes orientales, de voyager et de vivre dans des pays qui les fascinent et les effraient. Véritable " guide pratique ", ce texte exceptionnel, édité pour la première fois (en respectant la langue et la graphie du manuscrit), a pour objet de renseigner sur la consommation et le commerce des épices et du thé, sur les manufactures et leurs produits, ainsi que sur la nourriture, les manières de table, la sexualité, que ce soit en Turquie, en Perse, en Inde ou en Chine. Par certains détails - le fait, par exemple, que les Européennes aient appris à se mettre du musc dans le nombril à l'instar des Orientales -Chardin apparaît aussi comme l'un des premiers voyageurs à décrire l'adaptation des Occidentaux aux coutumes locales. Anne Coldefy-Faucard
Articles complémentaires
La route du thé et des fleurs - Robert Fortune
8,30 EUR