Err

Blog Saveurs et Harmonie
Rechercher   Retour aux billets

Bilan carbonne du thé

Bilan carbonne du thé
Le bilan carbone comptabilise les émissions de gaz à effet de serre générées par la fabrication d'un produit ou d'une activité (dioxyde de carbone (CO2), méthane, oxyde nitreux). Le bilan carbone est exprimé en équivalent-carbone.
Ce calcul tient compte de toutes les étapes : de la consommation d’énergie du producteur de thé, à celle du consommateur qui fait chauffer son eau, en passant par l’utilisation d’engrais dans les plantations, sans oublier l’impact du sachet de thé jeté à la poubelle.

Le tableau ci-dessous présente le bilan carbone typique du thé.


Bilan carbone
(g de CO2 par tasse de thé)

Très élevé
(médiocre)

Typique

Très bas
(bon)

Culture et récolte

5,6 g

2 g

1,4 g

Transformation

10,2 g

3,3 g

0,8, g

Transport

1,9 g

0,8 g

0,6 g

Emballage

10 g

2,3 g

1,3 g

Vente au détail

0,3 g

0,3 g

0,3 g

Préparation par le consommateur

142 g

31 g

15 g

Enfouissement

9,6 g

9,6 g

4 g

Théier

- 30,3 g

- 30,3 g

- 30,3 g

Total par tasse de thé

143,7 g

17 g

- 8,3 g

Le choix d'une plantation et de la transformation (séchage) est donc essentielle pour le bilan carbone. Aussi, la préparation est une donnée essentielle. Par exemple, si vous utilisez de l'eau en bouteille, le bilan carbone se ressentira.La qualité du sachet aussi est importante, choisissez des passe thé ou filtres réutilisables en coton, et à défaut des filtres compostables.

A titre de comparaison, voici le bilan carbone d'autres boissons :

Bilan carbone de diverses boissons (g de CO2 par 250 ml)

Bière américaine

374 g

Jus d’orange réfrigéré

360 g

Lait de vache

352 g

Coca-Cola (bouteille en verre)

272 g

Coca-Cola (canette en aluminium)

129 g

Eau embouteillée

94 g

Thé du Sri Lanka (thé noir en feuilles)

17 g


Rédigé le  28 oct. 2018 20:24 dans Causeries/Dégustations  -  Lien permanent

Commentaires

Bonjour,
Je ne comprends pas comment vous calculez le bilan carbone du transport du thé, votre tableau indique que seuls 1,9 g de CO2 sont émis, or, le thé le plus proche est celui des Açores à 2.500km. Les émission moyennes de CO2 de l'avion sont difficiles à trouver, mais selon le calculateur de la Direction générale de l’aviation civile, un trajet Paris-Moscou (2.456 km) émet en moyenne 250.1 KILOgrammes de CO2 PAR PASSAGER, donc, même si je sais que les avions de fret ne sont pas les mêmes, et que je ne connais pas le poids/volume du thé, je vois mal comment on pourrait arriver à 1,9g par tasse.

Je ne dis pas que vous avez tort, je voudrais simplement le calcul approximatif.
Publié par : Jean Pierre - 2 sep. 2019 17:25
Belle soirée à vous.

Je vous remercie pour votre commentaire et interrogation.

Le bilan que nous présentons sur cet article est celui qui a été présenté lors de la World Tea Expo de Boston en 2009.
Lors de cet événement, Nigel Melican, consultant international en culture et transformation du thé, a présenté un bilan détaillé. Nous avons fait d'autres recherches, et toutes renvoient à cet article (que nous aurions du citer comme source).
Pour ce qui est du transport, il précise que si le thé est transporté en bateau+camion, l'émission est de 1.9 grammes de CO2/tasse....tandis que s'il est transporté en avion+camion, l’émission passe à 4.8 g de CO2/tasse (ce qui est cohérent avec les données que vous citez ).
J'espère avoir répondu à votre interrogation.
Cordialement
Chloé

Publié par : Saveurs et Harmonie - 2 sep. 2019 19:38

Laisser un commentaire

Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site