Err

Blog Saveurs et Harmonie
Rechercher   Retour aux billets

L'histoire du thé: le Japon (II)

L'histoire du thé: le Japon (II)La longue période d'Edo (1603-1867) est souvent décrite comme une période d'isolement ("sakoku", pays fermé) après l'interdiction du christianisme en 1616, la persécution des chrétiens japonais de l'île de Kiushu en 1637, la fermeture du pays aux navires étrangers en 1639, sauf aux chinois et aux hollandais et le refus du retour aux japonais résidant dans les autres pays asiatiques.

Mais la petite île de Déjima, située à l'entrée du port de Nagasaki, est une fenêtre ouverte sur le monde extérieur: les directeurs successifs de la Compagnie Hollandaise sont obligés de se rendre régulièrement à Edo, accompagnés de guide officiels et rendent compte au Shogun des changements politiques et scientifiques dans le reste du monde.

Nagasaki joue ainsi un rôle essentiel dans la diffusion, même fragmentaire, des sciences et techniques occidentales et des ouvrages chinois ainsi que la livraison en Europe de récits de voyageurs et de commentaires sur le thé du Japon avec l'envoi de plusieurs récoltés bien empaquetées.
Rédigé le  21 mai 2020 15:22 dans Causeries/Dégustations  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site